Margaret Rugadya

Margaret A. Rugadya est titulaire d’un doctorat en économie politique de l’Université de Maastricht et d’une maîtrise en sociologie de l’Université de Makerere et de trois diplômes d’études supérieures en gestion, rédaction législative, gestion des terres urbaines et régularisation des colonies. En tant que socio-économiste, chercheuse et analyste des politiques, elle défend fermement les droits des groupes marginalisés et exclus de la gouvernance des ressources naturelles ; la construction de leurs voix, la transformation des relations de pouvoir et la promotion de l’égalité pour les femmes et les communautés exclues telles que les pasteurs, les habitants des forêts, les autochtones et les pauvres urbanisés d’Afrique de l’Est.

Actuellement, Margaret est agente de programme pour le développement équitable avec une philanthropie mondiale de la justice sociale, la Fondation Ford, qui travaille dans son bureau de Nairobi où elle gère des programmes nationaux, régionaux, continentaux et mondiaux d’octroi de subventions dans les domaines de la gouvernance des ressources naturelles, le régime foncier et l’égalité des chances, la participation du public et la répartition des ressources pour faire évoluer les moteurs de l’inégalité et favoriser un développement équitable. Elle a également été l’organisatrice clé des partenaires au développement et des bailleurs de fonds sur la gouvernance des ressources naturelles et les droits fonciers en Afrique de l’Est. Elle travaille avec les organisations à comprendre leurs capacités tout en identifiant les aspects clés des produits et des résultats qui peuvent conduire à plus de changement.

Avant de rejoindre la Fondation Ford, elle a été conseillère auprès du gouvernement de l’Ouganda au ministère des Terres, du Logement et du Développement urbain et au ministère du Genre, du Travail et du Développement social. Margaret était la principale responsable de la politique foncière nationale de l’Ouganda en 2013. Elle a également donné des services dans la société civile en tant que membre fondateur et membre du personnel de l’Uganda Land Alliance et Associates Research Uganda. Elle a également été consultante et chercheuse sur la politique foncière et la gouvernance naturelle pour diverses agences de développement nationales et internationales, y compris l’Ambassade de Norvège, l’USAID, le PNUD / ONU-Habitat, le bureau de la Banque mondiale en Ouganda, Alert International, la Société mondiale de la conservation et Institut de développement rural.

Margaret a plus de 20 publications sur la gouvernance des terres et des ressources naturelles en Ouganda et en Afrique. En tant que formatrice, Margaret a conçu des cours de formation sur la gestion des ressources naturelles, les pâturages, le genre, etc., y compris des modules et des manuels de cours.